Les Echos : “exubérance irrationnelle”

29 décembre 2006 22:23 - Le buzz immobilier

“Dernier jour de l’année aujourd’hui pour les marchés boursiers. Hier encore, New York a franchi en séance un nouveau record historique.

Les autres places, en Europe et en Asie, ont confirmé leur bonne santé. Pour la finance mondiale, 2006 a été une année faste.

Une année en or, une année de tous les records, l’année peut-être aussi où la finance est devenue, est redevenue folle. Une année en or d’abord. Effectivement, New York, la Mecque du capitalisme mondial, a pulvérisé cette année tous ses records. Oublié le krach du Net. Les niveaux de la bulle ont été retrouvés, dépassés même. Le Dow Jones, son thermomètre, a gagné sur les douze derniers mois près de 17 %. Ailleurs, les sommets de l’avant krach n’ont pas toujours été retrouvés, la température a pourtant bien monté. Exemple, la Bourse de Paris a connu, avec 2006, sa quatrième année consécutive de . 17 % de plus, après 23% l’an dernier. Le Cac 40 est ainsi revenu à ses niveaux de 2001. Au-delà, pour la finance mondiale, l’année 2006 a été celle de tous les records. Des introductions en bourse records - comme celle la banque chinoise ICBC. Des fusions et acquisitions records - 3600 milliards de dollars. Une activité, dans les fonds d’investissement, record. Des profits records pour les banques d’affaires. Des bonus records pour leurs agents. 40 milliards de dollars distribués en extra rien qu’à New York. Tout cela, c’est absolument mirobolant, c’est même un peu délirant !”

Source : Les Echos, Exubérance irrationnelle, par Erik Izraelewicz, 29 décembre 2006

Irrational Exuberance

Articles liés
  1. Immobilier : la baisse confirmée à Paris, - 2 % au T4 2013 “Le prix moyen au m² dans la capitale a reculé de 2 % au 4e...
  2. Immobilier : cailloux et gros sous Cailloux & gros sous, ça fait du bien par où ça passe : l’immobilier, l’enrichissement...
  3. L’immobilier à la lumière des critères architecturaux “Là où les agences immobilières traditionnelles et les nouveaux “chasseurs immobiliers” se contentent de commercialiser...


3 commentaires to “Les Echos : “exubérance irrationnelle””

  1. Xavier a dit:

    Je m’en suis souvenu en lisant les mauvais chiffres américains hier soir. A relire !

  2. bobenstock a dit:

    y’a des hauts et des bas quoi…

  3. Marie a dit:

    le PIB américain était gonflé artificiellement, surévalué

Donnez votre avis !